Chemin spirituel

MELI  MELO

Par   PASTORA

1ere  PARTIE

Pensées, Poèmes, Réflexions

 

 

  

INTRODUCTION : En Octobre 2012, j’ai pris conscience que cela faisait 40 ans que nous avions commencé, mon mari et moi-même, à pratiquer une technique spirituelle connue à Paris et que nous avons approfondie au Japon. Cela nous a aidés, avec d’autres personnes à avancer sur le chemin de la spiritualité. Chemin que nous avions abordé par la connaissance  du Hatha Yoga

 

Cette prise de conscience du temps passé et de ma vie bien remplie m’a donné le désir d’écrire mon vécu en faisant revivre  toutes ces petites notes, repères de mes pensées, poèmes et  réflexions  notés tout au long de ma vie.

 

Je souhaite présenter une partie de ce vécu par des textes que je mettrai  à disposition sur internet.

 

C’est grâce aux mécanismes du « HASARD  QUI N’EXISTE PAS »  que, mon mari et moi-même avons pu faire des rencontres inoubliables au cours de notre vie, ce qui nous a amené à  suivre  LE CHEMIN DU BONHEUR PAR LA LUMIERE DE DIEU, chemin ouvert à qui le souhaite.

 

 

Je remercie, en mon nom et au nom de mon époux que Dieu a rappelé en 2002, toutes les personnes qui nous ont manifesté  confiances, encouragements et aides dans les missions qui nous ont été confiées par la suite.

Je remercie profondément les personnes qui nous ont soutenus dans les moments  difficiles que  nous avons connu.  Moments qui nous ont été bénéfiques pour la foi qui a grandi par l’acceptation  de  ces épreuves, ce qui nous a permis d’avancer sur le chemin de notre évolution spirituelle.

 

Je tiens à remercier mes amis  Lionel et Jean Jacques qui ont suivi mes premiers pas  dans ce domaine de l’écriture  ce qui m’a permis de  terminer ce premier livret.  Je remercie Gérard, qui, au cours d’une  conversation m’a expliqué, avec patience,  toutes les possibilités pour matérialiser mon souhait de divulguer ce livret  à travers internet ainsi qu’Olivier qui s’est mis à ma disposition  pour m’apporter l’aide nécessaire pour la mise en place d’un blog pour l’envoi du texte par internet. A tous et toutes MERCI du fond du  cœur. Voici quelques une de mes réflexions.

 

 

COMMENT BENEFICIER DE L’AMOUR DE DIEU

 

 

-Si tu purifies ton âme par la puissance de l’amour de Dieu, Dieu te permettra de voir l’état de ton âme comme tu vois ton visage dans un miroir. Cela te permettra de  savoir ce que tu dois changer en toi. Tu arriveras ainsi à ouvrir la porte du bonheur.

 

-Oh Dieu, attisez ma flamme par Votre Lumière pour que mon amour pour Vous soit chaque jour plus grand.

 

-Celui qui aime Dieu, essaie de conquérir Son Amour, en aimant les autres enfants de Dieu, en désirant purifier son âme pour qu’elle soit utile à l’évolution du monde. Oh Dieu comment Vous remercier d’avoir veillé sur moi depuis tant d’années.

 

-Malgré mes peurs et mes erreurs, Vous avez permis que peu à peu, le chemin s’ouvre devant moi. Merci aujourd’hui de me permettre de matérialiser mon remerciement par ces mots et phrases que vous m’inspirez. Pardon pour mes erreurs. Merci pour tout.

 

 

SAVOIR DONNER AVANT DE CHERCHER A  RECEVOIR

 

-Quoi qu’il puisse nous arriver, sachons  que c’est Dieu qui organise tout pour nous manifester son amour afin que nous puissions réveiller notre âme et avoir plus de vigilance.

-Avoir la puissance de donner  est quelque chose de plus grand     que de  recevoir.

 -Ceux qui  retardent le moment de faire le bien, pour une ou mille raisons, retardent  le précieux moment de connaître le véritable bonheur.

-Ce que l’on reçoit devient une dette supplémentaire que nous devrons payer un jour. Donner, c’est une augmentation automatique de notre compte spirituel, compte dont nous ne prenons pas conscience mais qui augmente notre héritage spirituel pour tous ceux que nous aimons.

 

 L’AMITIE EST UN BIEN PRECIEUX

-Si tu aimes tes amis, ne blesse pas leurs cœurs. Ton lien avec  eux devient cassant quand il n’est pas fixé des deux côtés par Dieu. Aussi, accepte la disparition des attachements inutiles.

-Celui qui cherche un frère ou un ami sans défaut restera toujours sans frère et sans ami.

-Si tu vois sans cesse les défauts de tes amis, Dieu te montre que ton amour pour eux n’est pas assez fort. Tu peux expliquer, discuter avec tes amis, mais ne les juge pas. Le jugement est comme un médicament que l’on avale alors qu’il ne nous était pas destiné.

-Ne force pas tes amis à t’aimer. C’est par leur comportement que tu peux savoir s’ils t’aiment.

-Avec le temps, tu peux croire que tes amis t’oublient…. Ne crois pas cela, ils ont en eux, une partie de l’amour que tu leur portes.

-Cherche autour de toi, ceux  qui ont besoin d’amour et soupoudré les d’un peu d’amour : Ils  apprendront à leur tour à donner de l’amour et ils prendront conscience que l’amour existe.

 

 

CONTROLER SA  PENSEE EST  LA PORTE DU BONHEUR

 

-Savoir garder une pensée sereine et positive en toutes circonstances est le signe d’une grande évolution.

 

-Ne te juge pas si tu pleures, pense qu’après la pluie (soucis) il y a  toujours le soleil (espoirs).

 

-Quand tu glisses sur la pente,  apprends à t’arrêter, cela  te servira souvent plus tard.

 

-Toute révélation d’un secret est la faute de celui qui l’a confié. La Bruyère.

 

-Quand tu parles, c’est que tu veux que cela se sache, ce que tu veux taire,  en ton cœur cache-le.

 

-Un sage inconnu a dit : «  Tournez la langue 7 fois avant de parler ».

-Si nous arrivons à la tourner une seule fois en pensant « 7 serait mieux », vous êtes sur le bon chemin.

 

-La personne évoluée est celle qui maitrise son mental.

 

COMPRENDRE LE MECANISME DE LA SOUFFRANCE

-C’est quand on commence à souffrir qu’il est possible de dépasser ses limites dans le domaine qui est la cause de notre souffrance.

 -Si la souffrance est acceptée sans trop chercher son « pourquoi ? » c’est que la compréhension du but final commence à germer dans notre âme.

-Si la reconnaissance commence à poindre alors nous sommes fiers de l’avoir accueillie, nous savons qu’il nous est donné la chance de pouvoir tout surmonter.

 

 

REFLEXIONS SUR  LA VIE

 

-Quand nous faisons des efforts pour nettoyer nos mémoires des souvenirs ou évènements douloureux et désagréables en arrivons à les neutraliser, la porte de la joie peut faire entrer le bonheur.

-N’envoyons plus de regrets pour ceux qui nous ont quitté, leur mission est devenue celle de nous aider.  Il est donc important de tout faire pour les aider aussi.

C’est notre amour pour les bons souvenirs et l’acceptation du passé qui nous apportent de la joie et du courage.

-Ceux qui tardent à faire le bien, pour une  et mille raisons, retarderont le précieux moment d’établir un lien avec le bonheur.

-Ecoute et réfléchit sur les paroles qui te font pleurer et non sur celles qui te font rire.

-Les barrières que nous créons nous-mêmes, dans quelque domaine que ce soit (matériel, physique, mental, spirituel) s’installent en nous et diminuent notre propre espace de vie.

-La vie est brève, donnons-lui un sens afin de n’avoir aucun regret quand elle te quittera.

-Pour garder notre conscience jusqu’à la fin de notre vie, il ne faut pas penser que nous sommes trop « vieux » pour réfléchir et préparer notre départ.

-Laissons cette attitude à ceux qui ne comprennent pas le respect que nous devons à la vie.

-Un corps jeune et beau ne connaîtra pas « amour et sincérité éternelle » s’il n’ouvre pas la porte de la spiritualité  et du don de soi.

 

 

NE PAS TOMBER DANS LE GOUFFRE DU JUGEMENT

 

-Ne jugeons pas nos supérieurs (dans aucun domaine). Que ferions- nous si nous étions à leur place.

-Pourquoi est-ce si facile de voir les erreurs des autres et sommes nous si désemparés  quand on nous fait remarquer nos propres erreurs.

-Si on réfléchit sur tout ce qui nous choque chez les autres, c’est peut-être bien que nous préférons voir les défauts des autres pour ne pas voir les nôtres!.

-C’est la réflexion sur nous-mêmes qui nous permet de changer.

La fable de Lafontaine sur la tortue et le lapin est une bonne leçon de réflexion sur soi-même.

-Cherche sans cesse le chemin de la paix, mais si  nous ne trouvons pas  l’entrée de ce chemin c’est que notre regard se pose toujours ailleurs. Guidons nos pas dans une autre direction.

-Marche doucement sur la terre, elle sera un jour ta tombe. Auteur inconnu.

Une voix divine te dit : Si tu ne peux pas maîtriser colère, jalousie, violence, tu peux comprendre que moi  je ne pourrais pas t’accepter.

 

REFLEXIONS SUR L’AMOUR

 

Ces réflexions n’engagent que l’auteur. C’est par  la connaissance des enseignements spirituels (loi divine)  et les expériences du vécu qu’il m’a été permis de bénéficier de ces réflexions.

-Lorsque  deux personnes sont sûres de leurs sentiments, ils n’y aura jamais de scènes entre elles puisque guidées par leurs propres sentiments, elles sauront s’expliquer car la lumière de l’amour brillera entre elles.

-Si l’une des personnes  n’arrive pas à maîtriser sa violence intérieure, elle devra comprendre que l’autre ne voudra plus la subir. De ce fait, le couple risque d’être détruit. Les personnes qui suivent un chemin spirituel n’arrivent  jamais à ce genre de situation.

-Il peut arriver une séparation ou un conflit mais les personnes acceptent les mécanismes de la vie et chacun   doit   réfléchir sur son propre comportement et ne pas  accuser obligatoirement l’autre.

-Le miroir a deux faces, tout peut avoir deux faces : la visible (celle que l’on peut créer soi-même) et l’invisible qui est la cause véritable des problèmes.

-Les paroles que l’on a envie d’exprimer doivent être dites après réflexion et dans le calme, ainsi on peut faire comprendre à l’autre  son ressenti. Si l’on commence par accuser notre partenaire, ce sera  une profonde erreur. Il en est de même pour nos enfants. Avant d’accuser, il faut parler avec eux, ainsi on leur apprend à faire de même vis-à-vis des membres de leur familles ou amis.

-C’est  souvent, à cause du comportement des parents que les enfants souffrent toute leur vie.  Sans s’en rendre compte, parfois les parents ont appris à juger plutôt qu’à aimer.

-En général, les colères que l’on a envie d’étaler sont dues à notre propre comportement, souvent caché, ainsi qu’à notre besoin de se justifier en accusant les autres.

-Il faut avoir le courage de laisser à la personne le temps de réfléchir et surtout de ne plus accepter de subir  ce genre de crises.

-Les crises peuvent être causées par des esprits du monde astral. Ce sujet sera abordé dans les autres livrets.

-L’amour est une vibration qui peut exister dans toutes circonstances mais à des degrés différents. Quand un homme et une femme  s’aiment, ils  ne doivent pas pratiquer l’amour égocentrique.

-Savoir aimer  c’est aimer avec simplicité et accepter le bonheur tel qu’il est apparu, tel que nous l’avons accepté, tel que  sera  son destin.

-Si  une personne  vous influence pour vous faire changer  de partenaire, méfiez-vous, ce genre d’attitude vient d’influences néfastes du monde invisible.

-On ne peut garder le bonheur dans un monde de perturbations. Cette  façon de faire amènera de fortes compensations chez les personnes facilement influençables.

-L’amour entre deux êtres doit être spirituel, mental et physique. Il faut une connaissance profonde de ces trois mondes pour comprendre les divers mécanismes : spirituel, mental et physique qui influencent   nos vies. Il n’existe pas d’autres clefs du bonheur.

-Ah, si la jalousie nous domine et joue avec nous quand  nous avons des pensées négatives vis-à-vis d’une personne, soyez sûrs  que vous vous préparez  des moments de souffrances.

Nous devenons, alors des personnes faibles si nous ne cherchons pas à connaître ce qu’est le bien et le mal.

-Qu’est-ce qu’un baiser ? N’est-ce pas autre chose que la manifestation  de parvenir à obtenir ce  que nous désirons.

-C’est comme l’enfant que l’on élève, ce n’est pas pour soi, mais dès sa naissance, il  faut l’élever, l’entourer, l’aimer pour lui.

-L’engrais de l’amour entre deux êtres, c’est de laisser l’autre tel qu’il est et ne pas  vouloir l’obliger à penser comme nous.

-Quand on s’amuse à penser et à prévoir un amour ailleurs, c’est que déjà, depuis longtemps, nous n’avons plus donné de l’engrais à notre  amour, et l’avons laissé se faner.

LA PUISSANCE DU  PARDON

 

-Ne pas savoir pardonner,  c’est garder un poids qui sera lourd a porter.

-On devient humble quand on ne se connait aucun mérite et que l’on ne voit plus les défauts des autres.

-Les souvenirs de souffrances ne doivent plus nous faire pleurer, car de l’autre côté de la souffrance, il y a la joie.

-Dieu dit : “  tu as des désirs et moi aussi j’ai des désirs, fais ce que je désire et je te donnerai ce que tu désires”. (Norigoto Shu : Livre  de prières Mahikari Japon)  Intéressant, non ?


POUR CONSERVER INTACT UN AMOUR,

 

Sans le savoir, sans le vouloir, nous sommes

souvent nous-mêmes les démolisseurs de nos amours!

 

Apprenez à transformer une pensée négative

par un souvenir heureux ! 

1.  Dites-lui combien vous êtes bien dans ses bras.

2.  Permettez  à votre ego de s’épanouir dans la joie.

3.  Effacer de votre pensée ce qui vous contrarie.

4. Tout est bien qui finit bien.

5. Si vous avez des doutes, n’est-ce-pas sur vous-même !

6. L’amour n’aime pas la brutalité.

7.  Ne détruisez pas votre amour par des disputes.

8.  Pensez, chaque jour, que c’est merveilleux d’être aimé (e)

9. Ne pensez pas toujours que vous avez raison !

10.  Posez-vous des questions sur la durée de l’amour. il ne  cherche qu’à vivre dans des vibrations de paix, d’abandon et de sécurité.

11. Il n’y a aucune loi qui nous oblige à fixer la durée d’un amour.

12. Les souffrances amoureuses sont l’apanage de tous les êtres qui oublient qu’au-delà de notre corps physique, il y a un corps spirituel fait de pensées, de réflexions et au-delà de tout il y a notre âme, là où sont inscrits pour l’éternité notre passé, notre présent et l’image de notre futur.

13. Ne pas oublier que nous sommes venus sur terre par la  volonté de Dieu.

14. Souvent quand l’amour nous a quitté, nos pleurs ne sont-ils pas le regret d’avoir agi sans réfléchir, nous mettant au centre de tout et ainsi nous avons mis  notre amour dans un avion !…

15. Que de souffrances, que de larmes et cris inutiles. Tout cela parce que l’on pense que tous nos désirs doivent être exécutés.

16. Ne pas laisser la porte ouverte à toutes les tentations et destructions.

17. Nous sommes sous l’influence de nos vies antérieures, mais nous avons la puissance, pendant cette vie,  d’éliminer les erreurs du passé et préparer un futur  plein de bonheur.

18. Notre chance unique, c’est de pouvoir changer cette image et nous préparer un futur digne d’un enfant de Dieu.

19. La vie est  un professeur merveilleux si nous savons « voir » et « comprendre ». Les pensées égocentriques sont telles que nous avons fermé nos oreilles et notre âme aux mécanismes divins.

20. Notre vie peut être éclairée si nous vivons sous la Lumière de Dieu. Votre vie sera une vie de joie et joie quand vous avancerez sur le  chemin de la spiritualité.

21. La vie est brève, donne lui un sens afin de n’avoir aucun regret quand elle te quittera (rappel).

22. On reconnait le bonheur par le bruit qu’il fait en nous quittant (rappel).

23. Oublier ce bruit est si dur qu’il se permet de prendre la première place dans nos pensées et ainsi nous ligote jour après jour.

24. L’amour doit être si puissant qu’il aura la possibilité  d’éliminer les inconvénients du bruit que fait  la souffrance, et ainsi la vaincre.

25. Quand la souffrance est aiguë, on cherche la branche où elle s’est accrochée.  Ne cassez pas cette branche, remerciez la car vous pouvez capter le message qu’elle vous a donné.

Je termine cette partie de réflexions  sur l’amour, ces réflexions  n’engagent que moi. Permettez-moi de vous raconter deux expériences heureuses grâce à l’habitude de réfléchir avant d’agir.

Une jeune femme est à la veille de se marier avec un monsieur rencontré chez des amis communs. Ils sentent que quelque chose se passe mais la jeune femme reste méfiante.

Le destin se met en marche, ils parlent  et  ressentent tous les deux que le hasard n’existe pas. Mais  cette rencontre inattendue a eu lieu et le destin se met en marche.

La flamme de l’amour  fait son travail. Ils se fréquentent et préparent leur mariage.

Un jour la jeune femme reçoit un coup de téléphone d’une voix féminine qui lui dit que la personne qu’elle fréquente a eu beaucoup de maîtresses, etc. etc.

La jeune femme, très sereine, coupe la conversation en lui disant : Merci de vos informations, X est vraiment un être extraordinaire, c’est normal que de nombreuses femmes aient eu l’envie de le connaître. Mais maintenant, il va se marier, et la femme qu’il a choisie, c’est moi, aussi, je vous souhaite de trouver, vous aussi, le bonheur. Elle raccroche. Plus jamais il n’y a eu des interventions de ce genre.

Auriez pu  vous  même pouvoir répondre ainsi ?

Le soir, la jeune femme raconte ce qui s’est passé à son fiancé. Celui-ci la regarde les larmes aux yeux,  la fixant profondément et lui dit : C’est vrai, tu as dit cela ? Elle lui répond : je lui ai dit ce que je pensais, pour moi, tu es unique et tu m’as choisie ! Que dire de plus !

Ce couple a vécu toute une vie ensemble dans un bonheur construit jour après jour avec  une complicité de sincérité et d’amour.

L’autre expérience concerne un couple qui a du être séparé involontairement sans savoir pour combien de temps.

Au bout de quelques mois, la jeune femme  apprend enfin qu’ils vont pouvoir se retrouver. Son émotion amoureuse est si forte, qu’elle veut matérialiser ses sentiments et écrire son ressenti.

Elle écrit un poème  qu’elle m’a confié.

Te retrouver est mon rêve

 

  • T’aimer encore et encore, mon espoir
  • Dans tes bras, oublier
  • Nos peines et notre désespoir
  • La souffrance t’a tant marqué
  • La joie n’a pu effacer
  • Nos angoisses et notre douleur
  • Ne plus te voir était ma peur

 Te retrouver est mon rêve

 

  • Mais il fallait, tes plaies panser
  • Je me sens coupable de la souffrance infligée
  • Mais de ce chao sans fin
  • Notre amour sort encore plus fort
  • Les liens qui nous unissent

Te retrouver est mon rêve

 

  • A jamais nos cœurs les ont enlacés
  • Notre amour grandit de plus en plus
  • Tu me quittes pour retrouver ta force
  • A jamais nos cœurs les ont enlacés
  • Notre amour grandit de plus en plus
  • Tu reviens car à jamais nous sommes prisonniers
  • De cet amour qui nous a fait prisonniers
  • Ta faiblesse à la fin du cauchemar
  • M’oblige à t’aimer encore plus
  • Un autre combat nous attend
  • Le courage et le remerciement sont plus forts
  • Notre amour a balayé la peur

  Te retrouver est mon rêve

 

  • Arrachons  les bribes du mal
  • Vers  le bonheur nous avançons
  • Notre amour a vaincu tous les obstacles
  • Unis pour toujours dans cette vie et dans l’autre
  • Main dans la main vers Dieu nous avancerons.

 

 Jardin   Yokonoen de Mahikari Japon le 7 août 1996

 

Lors d’un voyage au Japon, il  a été permis, à un groupe de personnes   faisant partie d’un groupe spirituel, de visiter un jardin totalement naturel où le travail est spirituel et confié à la puissance de Dieu.

Il nous a été confié des graines d’origine très ancienne, enfermées dans une boîte. On nous a demandé de les planter avec un grand respect. Une émotion  soudaine nous a tous envahis. Le soir, à l’hôtel, en remerciant pour la chance que j’avais eu d’assister à cette

Rencontre, j’ai matérialisé cette émotion en faisant parler une des graines destinées à ce jardin au Japon.

 

« Moi, petite graine, je vous salue et vous remercie

Je vous parle au nom de toutes mes amies

Je m’appelle Tané et je suis une petite graine,

Dans une boite, avec les autres, j’étais enfermée

Avec mes amies très fort, je pleurais

Vous êtes venus pour enlever notre peine !

Avec joie et sincérité, vous nous avez plantées

De l’enfer, vous nous avez sauvées

La Lumière, vous nous avez données

Et ainsi, vous nous avez encouragées

Nous avons entendu vos joyeuses voix

Dans diverses langues, vous nous avez parlé

Mais la plus belle mélodie

C’est de vos cœurs qu’elle s’est échappée

« Notre mission, vous nous permettez d’accomplir

Les fruits, de nos graines, vont sortir

Grâce à la chaleur de l’été

La joie de nous ramasser vous aurez

Comme vous nous l’avez demandé,

Notre vie sera donnée

Pour qu’à l’œuvre commune, nous puissions participer

Afin, que grâce à nous, l’œuvre de Dieu soit glorifiée

Ce soir, notre cœur de petites graines,

Dira à vous tous, Merci chers amis

Vous avez enlevé notre peine

Car au Paradis, vous nous avez plantées.

Pour que le monde se transforme

A notre tour de  dire merci aux hommes

Yokoshi, Onegai Itachimasse

(Souhaits de bonheur en japonais)

Pour le mal, il n’y a plus de place.

De graines, nous deviendrons de nombreux  daikons

(genre de gros navets blancs)

Et, en nous mangeant, les enfants diront « Ah que c’est bon ! »

 

 

Poème  humoristique à l’approche de ma retraite

 

Le chemin m’a été montré

Alors que je ne l’avais pas demandé

 

Pas à pas, j’ai avancé

Sur cette voie qui m’a été donnée

 

Les épreuves j’ai surmontées

Grâce à la Lumière qui m’a aidé

 

Beaucoup d’âmes, j’ai rencontrées

Du bonheur je leur ai souhaité

 

Puis la retraite est venue

Mon passé n’est pas perdu

 

Sur ce chemin, j’ai continué

A voir mes pensées danser

 

Mon âme se remplit de pleurs

Est-ce mon futur qui me fait peur

 

Je ne le crois pas

Car aussi le rire est là.

La vie  est aussi la mort

La mort est aussi la vie

La joie comme la douleur sont les pages de la vie

Les accepter, c’est  faire jaillir de notre corps

La  source du bonheur pour l’éternité

 

 

Sur l’échelle  de la vie

 

On  a appris que la douleur est comme l’eau qui sort de la source, elle a une raison profonde d’être là, car comme l’eau nettoie sur son passage, la douleur aussi  nettoie  quelque chose dans la profondeur de notre âme.

 

 Un échelon de plus a été franchi

 

On ne retient pas l’eau, elle s’écoule, Laissons à la douleur le temps de s’écouler, si elle persiste c’est que peut-être nous avons encore quelque chose à comprendre en la retenant.

Pour notre bien ouvrons-lui la porte de l’espoir.


A mes amis qui sursautent quand je parle de la fin de vie.

 Amis, pourquoi cet air effrayé quand je vous parle

de MA mort ou plus simplement de mon départ.

 

Je ne suis pas négative comme vous me le dites,

Ne jugez pas si facilement, il faut apprendre à vieillir

Je peux vivre jusqu’à 100 ans ou quitter ce corps dans 24 heures.

Les secrets de Dieu sont cachés pour nous tous

Essayons de rester sereins en toutes occasions

Sachons  partager sérénité

Et partageons la joie de nous revoir.

 

 

SAVONS-NOUS AIMER NOTRE CORPS


Notre corps et nous.

 

Notre corps nous a été confié pour vivre sur terre.

Dieu a eu besoin d’une mère et d’un père

Notre corps nous est prêté

Qu’en avons-nous  fait ?

Changeons notre vision

Demandons-lui  pardon

Nous devons l’encourager

Surtout dans les difficultés

Il n’est pas responsable

De nos pensées négatives

Il connaît des  moments difficiles

Mais parfois il est si heureux

Quand de joie, vous l’inondez

Pardon de ne pas  l’avoir  respecté

Il a tant besoin d’être aimé,

Car lui, c’est pour toujours qu’il disparaitra

Vous, sur terre, vous reviendrez

Un peu plus d’humanité

Pour celui qui vous a aimé

Ne le vendez pas aux enchères

Il mérite plus de respect

Sa mission il l’accomplit

Faisons de même dans le respect d’autrui.

 

 

CHEMIN DE VIE

Le chemin de la vie est long

Savoir l’utiliser pour le don

Offrir l’amitié,  la joie et l’amour

Alors, le bonheur sera en vous pour toujours

Les soucis nous accablent

Mais cela nous aide à réfléchir

Ne pas croire  au démoralisant

Au contraire, tout va nous enrichir

Aller vers le haut

Où tout est beau

Là où sont les secrets

Cachés depuis l’éternité

Je rêve de tout ce que je pourrai faire

Mais la chaîne de la vie me maintient à terre

Finalement, à la fin d’une vie

Il ne nous reste qu’à dire MERCI

 

 

LA FIN DU VOYAGE

 

 Ce voyage impromptu pour lequel j’essaie  de me préparer, Quelle que soit l’heure et le jour,

Je sais que je n’aurai pu réussir totalement

Cette préparation est dans mon jardin secret

Mais je sais  que dans d’autres vies,

Je serais encore aidée.

La  plus  belle mort n’est-elle pas simplement,

Un jour  ne pas se réveiller

AUX LECTEURS

Quel courage d’être venus jusqu’ici

C’est mon premier essai

De tout cœur, je l’ai rêvé

A vous, aujourd’hui, je dis Merci.

Vous êtes invité à utiliser mon ou d’utiliser la page contact pour partager vos commentaires, vos propres expériences sur le chemin de la spiritualité ou simplement désirez- vous communiquer à travers ce blog.

Les sujets traités seront vérifiés avant d’être présentés  sur internet.

Merci aux personnes qui ont apporté leur aide pour cette réalisation.

 

 

______________________________________________________________________

Vous pouvez reproduire ce texte et donner le lien du site autour de vous aux conditions suivantes :

- qu’il ne soit pas coupé

- qu’il n’y ait aucune modification du contenu

- que vous fassiez référence à  notre site pastoreta.fr

- que vous mentionniez le nom de